intersectionnalité?

Comprendre l’intersectionnalité et la discrimination à facteurs multiples

 

La notion intersectionnalité est souvent perçue comme appartenant à un débat uniquement « académique » au sujet de thèmes et d’individus marginalisés et qui aurait pénétré le discours allemand à partir des États-Unis et de ses pays voisins. Depuis les années 1980, l’État allemand s’est également efforcé à prendre en considération les recoupements et les chevauchements entre les expériences de race, de classe sociale et de sexe, non pas indépendamment les unes des autres, mais de manière imbriquée. Les mouvements de femmes* noires et de femmes* non-blanches ont développé cette approche parce que les limites des « mouvements à sens unique » (les mouvements ne considérant les discriminations que par un seul point d’entrée) leur ont toujours été évidentes : les catégories sociales n’opèrent jamais seules, mais toujours les unes avec les autres. Pour saisir l’hétérogénéité de notre société et de nos identités multidimensionnelles, GLADT utilise une approche intersectionnelle dans son travail de consultation et d’accompagnement, mais aussi dans tous ses autres domaines d’activité. En guise d’introduction, nous vous recommandons le court texte suivant de nos partenaires LesMigraS (en allemand):

 

Was ist Mehrfachzugehörigkeit und Mehrfachdiskriminierung? (.pdf)